48h chrono… .à Istanbul

Bon, on va pas se mentir, la destination fait peur en ce moment. Mais gardez-le dans un coin de votre tête, Istanbul c’est véritablement une destination géniale, même pour 48 heures. Une ville qui nous a semblé aussi pure que le ciel qui la domine. On se perd dans les souks, on visite des anciens harems, on se laisse guider par l’incroyable générosité des habitants. Gros coup de coeur pour ce week end hors du temps.

Sainte Sophie

on voyage comment?

Via Pegasus Airlines en low cost (depuis Marseille à 200 euros sur flypgs.com!) Attention à l’arrivée à l’aéroport S.Gokcen, 50 km du centre-ville

On va voir quoi?

Sainte Sophie

On commence notre visite par Sainte Sophie, sous un ciel limpide. La mosquée Sainte-Sophie fut pendant dix siècles, de 537 jusqu’à la prise de Constantinople en 1453 (où elle fut transformée en mosquée), le plus grand monument religieux de la chrétienté. L’édifice accumule les records : plus de dix mille ouvriers mirent moins de six années à élever dans le ciel une coupole de 32 m de diamètre, qui culmine à 56 m du sol, reposant sur quatre énormes piliers!!

 

 

le seul endroit au monde où l’on prie Allah et Dieu en même temps!
Le Sultnanahmet Camii
On poursuit sa visite par Le Sultanahmet Camii . Si on a pas de foulard on nous en prête à l’entrée! C’est la mosquée la plus célèbre d’Istanbul, joyau de l’art musulman aux carreaux de faïence d’İznik, plus connue sous le nom Mosquée bleue pour les céramiques à dominante bleue qui ornent les murs intérieurs. Elle fut construite entre 1609 et 1616, et est le point de départ des caravanes des pèlerins musulmans vers La Mecque. Elle possède six minarets, seule La Mosquée de la Mecque en a plus! (7)
La mosquée Bleue

 

Un palais englouti

Istranbul se visite aussi sous terre….dans un palais englouti! Rendez-vous à la Citerne Basilique, n’hésitez pas à demander car l’entrée n’est pas forcément facile à trouver. Citerne byzantine, forêt de 330 colonnes qui soutiennent la voûte et qui se reflétent dans l’eau, l’un des monuments les plus étranges de Sultanahmet! En fait ce palais englouti approvisionnait le palais de Topkapi en eau. L’été on peut même y écouter des concerts. L’acoustique y est exceptionnelle!

Le palais englouti
Et si vous êtes fan de James Bond comme nous, peut-être que l’endroit vous dit quelque chose!! (Bon baiser de Russie!!)

Les Derviches tourneurs

On prend son billet pour assister à une cérémonie des Derviches Tourneurs, une véritable expérience! Inscrit au patrimoine de l’UNESCO depuis 2005, c’est un spectacle à ne pas manquer. On y assiste en comité restreint pour ne pas gêner les danseurs. Il y en a de tous les âges, des très jeunes, des très vieux! La rotation sur eux-mêmes est de plus en plus rapide et rythmée par des musiques traditionnelle jusqu’à atteindre un état de transe psychologique. On en ressort avec le tournis!

Les fascinants derviches tourneurs

Shopping

On va faire ses emplettes au  Bazar Egyptien : Un marché aux épices des plus traditionnels, mais aussi des bijoutiers, des vêtements et de l’artisanat local. C’est le cœur commerçant de la vieille ville. Il a été créé en 1663, avec des marchandises qui venaient…d’ Egypte ! On le préfère de loin au Grand Bazar beaucoup trop touristique.

TopkapiLe bazar Egyptien

Topkapi

Maintenant que l’on se sent bien imprégnés de la culture locale, on se rend à Topkapi. Il fut la résidence des sultans de l’Empire Ottoman. Rien que son histoire fait rêver! Sillonnez les cours, jardins, kiosques et trésor…et ses harems! Le top des musées d’Istanbul.

La porte du Harem de Topkapi!

les jardins de Topkapi

NOS BONS PLANS

On dort où?

 Au Georges Hotel Galata. Hotel simplement magique.
Le « must », c’est le petit-déjeuner sur la magnifique terrasse sur le toit de l’hôtel. Vue à couper le souffle mais pas l’appétit, on a aussi testé le dîner qui était absolument… parfait. On a adoré son propriétaire Alex, ancien avocat et qui n’a pas son pareil en guide de nuit.

A partir de 109 euros (petit déjeuner compris) www.georges.com

Georges Hotel Galata

 

dîner au George hotel Galatal

On dîne où?

 Au Leb i derya!
La vue est y tout simplement exceptionnelle sur le Bosphore et la vieille ville qui s’illumine comme un palais des mille et une nuits. Allez-y en fin de journée pour l’apéro suivi d’un diner en amoureux ou entre amis. Convivial, un peu cher c’est vrai mais c’est le prix d’un Istanbul branché. On vous conseille le Bosphorus Kebab, accompagné d’un vin truc (Prestige Boğazkere par exemple)

Comptez 40/45 euros par personne – www.lebiderya.com

Leb I derya

Envie de plus de bons plans, de petits dessins, de vidéos de nos aventures? Likez notre page 48h chrono sur fb vous serez informés de toutes les nouveautés :   https://www.facebook.com/48h-chrono-viens-je-temm%C3%A8ne-1770558906493687/ et retrouvez nous sur Instagram @48hchrono . A bientôt !

Le Bosphore

 

0 comments on “48h chrono… .à IstanbulAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *