WHALE WATCHING CHEZ NOUS

Je vous entends d’ici « Quoi des baleines à côté de chez moi? Impossible ! » Moi, après quasiment 37 années passées dans le sud -dont une grande partie en zodiac en direction de Porquerolles- je n’en n’avais jamais vu, pas même l’ombre d’une queue de dauphin ! Je finissais par me demander si vraiment la méditerranée était une mer habitée? Et pourtant si ! Il y a une faune incroyable, juste à côté de chez nous, il suffit d’ouvrir grand ses yeux… et de partir avec des spécialistes. Tous nos bons plans pour une journée sur les traces des cétacés c’est par ici !

les dauphins sous la vague du bateau…

On part avec qui?

Pour faire de « l’observation de baleines » on part avec des spécialistes qui surtout respectent la high quality whale watching, c’est à dire des règles strictes pour respecter l’environnement et les espèces que l’on va croiser sur notre route. Il s’agit d’un label. Cette distinction reconnue par l’Etat identifie les excursionnistes garantis d’excellence environnementale. En gros : aller voir les cétacés oui, mais surtout ne pas les déranger ou les mettre en situation de stress. Il ne faut pas qu’ils se sentent traqués ! Nous avons choisis de partir avec une équipe de scientifiques : Découvertes du vivant.

saut de dauphin !

Le déroulement de la journée

Le départ se fait de Sanary. Vous pouvez choisir les croisières à la journée, ou au coucher du soleil. Évidemment plus vous passez de temps en mer, plus vous avez de chance de croiser des espèces ! En saison, le départ se fait à 08h du matin, retour à 15heures. Après 20 minutes de navigation, première rencontre : un poisson lune ! Cet espèce de poisson bizarre a une nageoire dorsale et flotte à la surface tel un oeuf au plat, il peut atteindre 3 mètres d’envergure ! Les enfants sont bluffés, la journée s’annonce bien !

Ambiance Moby Dick

Arrivés à 18 km des côtes, l’ambiance change. Nous sommes à peine à 40 minutes des côtes mais on se sent déjà comme Tom Hanks dans Seul au monde. Sous notre bateau, les abysses : 2000 mètres d’une faune et d’une flore incroyable. Rien à l’horizon. Les scientifiques du GECEM (groupe d’étude des cétacés en Mediterannée) qui sont à bord s’affolent, jumelles à la main : ils ont vu un souffleur. Un quoi? Un jet d’eau, d’un rorqual ou peut-être d’un cachalot. A bord plus personne n’ose parler. On se croit dans Moby Dick.

L’équipe de découverte du vivant répond à toutes nos questions

Rencontres magiques.

On a perdu la trace de notre souffleur, mais on voit sauter au loin : un groupe de dauphins bleu et blanc croisent notre route. Ils s’amusent à surfer dans nos vagues, font des sauts juste à côté de nous. On voit même des jeunes dauphins qui apprennent à remonter à la surface pour respirer avec leur mère. On fond littéralement ! On croise une centaine de dauphins dans la journée avec toujours autant de cris d’extase à bord.

Rencontre avec le Grand rorqual

« Souffleur à midi! » Notre équipe de scientifiques s’agite. C’est peut-être le moment de LA rencontre. Le capitaine reprend la route, sur leurs indications. Cette fois c’est sûr nous sommes sur une bonne piste ! Après des minutes haletantes, une baleine apparaît à quelques dizaines de mètres seulement ! Le temps s’arrête et nous retenons notre souffle. Nous gardons nos distances pour surtout ne pas la déranger et couper sa route.

croiser la route d’une grand rorqual

C’est la deuxième plus grande espèce au monde. Et elle habite juste à côté de chez nous. On estime qu’il y a 5000 rorquals en Méditerrannée. Ces grandes baleines paisibles remontent à la surface toutes les 15-20 minutes pour respirer. A leur approche, il se dégage une serenité inexplicable. Les nôtres (car elles étaient deux, quelle chance!) font environ 20 mètres. A côté on a l’impression d’être un petit pois chiche.

Le grand rorqual

A bord, les scientifiques répondent à nos questions et nous expliquent le comportement des espèces que nous croisons. On est ébahis par la beauté de la nature et la puissance de ces géants des mers qui semblent tellement paisibles !

On ressort de cette journée incroyablement heureux et on a qu’une envie : y retourner : y’a plein d’espèces qu’on a pas vu cette fois-ci, mais qu’ils croisent régulièrement, des cachalots (oui, oui!!!)des tortues, des espadons, des globycpéhales, des grands dauphins! Pour retrouver toutes les infos sur les tarifs et le calendrier des sorties en mer organisées par Découverte du vivant c’est par ici : https://www.decouverteduvivant.org/

surfing dolphins !

0 comments on “WHALE WATCHING CHEZ NOUSAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *