48h chrono à Petra

C’est sans aucun doute le plus dingue de nos 48 heures chrono. Nous sommes partis à la découverte de la Petra d’Indiana Jones, en Jordanie.  Nous voulions traverser la fameuse arche d’Indy à cheval! Nous avons découvert bien plus que cela, une civilisation perdue digne des cités d’or, d’une ingéniosité sans faille et d’une beauté époustouflante. Un week end à Petra c’est une plongée dans l’Histoire. Frissons garantis.

Petra

On s’informe avant de partir

Et ça vaut pour toutes les destinations que l’on considère à risque. Une inquiétude? Un doute? Il y a une seule personne qu’il faut croire , ni nos parents, ni nos grands-parents, ni même le cousin Hugues qui a l »habitude des voyages mais le ministère de l’intérieur.

la réaction de nos proches à l’annonce de notre voyage

On se rend sur ce site http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/ et on voit tout de suite si notre choix est risqué en fonction des couleurs de la carte, du vert paisible au rouge alerte! La Jordanie est en jaune pâle ce qui signifie vigilance renforcée. Concrètement ça veut dire qu’on joue pas les aventuriers en solo. La solution pour un séjour garanti 100% sans inquiétude? On prend un guide!

On part comment?

On prend un vol Marseille/Aqaba ou Marseille/Amman. Si on veut en profiter pour faire le tour de la Jordanie, on peut prendre un retour différent de l’aller, comme nous ! On trouve des vols Marseille-Amman aller/retour à partir de 340 euros via Turkish Airlines. On réserve ici : http://www.turkishairlines.com

 

On se fait accompagner

Comme disent à juste titre les jordaniens « La Jordanie est un oasis de calme au milieu du chaos ». Nous n’avons jamais ressenti d’insécurité, pas un seul instant. Pour éviter toute inquiétude, on prend un guide. Nous on vous conseille L’agence enjoy Jordan qui nous a merveilleusement bien accueillit. Elle s’occupe de tout, de votre visa à l’aéroport en passant par les cheks points jusqu’à vous permettre de vous immerger complètement dans la culture locale. On trouve les infos ici :  http://www.enjoy-jordan.com

Mention spéciale pour notre guide Mohammad, assurément le meilleur du monde !

Tristan s’est découvert des origines jordaniennes

On va voir quoi?

La merveilleuse Petra est l’un des sites archéologiques les plus dingues au monde; classé en 1985 au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Sa particularité? Être une cité oubliée. Invisible, cachée dans les grands canyons, elle est restée invisible pendant des centaines d’années avant d’être découverte par un aventurier suisse en 1812. Les premières fouilles ont démarré en 1924. Et elles sont loin d’être finies! Les jordaniens estiment qu’une infime partie du site, qui est déjà immense, a été découvert !

Le trésor de Petra

Pourquoi Petra est dingue?

Creusée à même la roche il y a 2000 ans par les nabatéens, Petra subjugue par sa beauté, dans une vallée inondée de soleil et force le respect par son ingéniosité. Son peuple avait construit un incroyable réseau de barrages et de canaux.On croit que Petra s’arrête au temple du trésor d’Indiana Jones, pas du tout! Il y a aussi à découvrir l’immense théâtre à ciel ouvert, les tombes royales, la rue des colonnes… le site est immense et mérite bien deux jours de visite!

Le Trésor de Petra

 

C’est en fait un véritable labyrinthe dans la roche avec des découvertes fabuleuses à chaque regard. Armez-vous d’une bonne paire de baskets, à Petra on escalade, on glisse, on monte des marches, on se retrouve coincés dans des falaises, c’est du sport!

Le Graal : le Monastère

Comme dans Indiana Jones, le Graal se mérite. Le Graal ici, c’est le Monastère, appelé Déir. C’est le clou du spectacle. Pour y accéder, il faut emprunter les 800 marches taillées dans la pierre. C’est un peu un chemin de croix, encadré par les falaises monumentales.

Les marches de Petra

On peut se faire aider par un âne, sensations garanties quand on trotte à toute vitesse dans les escaliers glissants grâce aux Jack Sparrow de Petra (oui oui ils se font appelés comme ça !)

Arrivés là haut, on est subjugués par la beauté de ce fameux monastère. Le tombeau qui fait 45 mètres de haut, 50 de large est incroyablement bien conservé. Il est probablement lié à un rite funéraire du roi nabatéen Obodas 1er qui accéda au trône en -96.

Deir

On fait une pause à la buvette

Qui a une vue imprenable sur le monastère, on commande un jus de goyave, une spécialité ici, pour reprendre des forces. Et quand on retrouve ses esprits, on continue la montée, direction « the most beautiful view of Jordania » si on en croit les panneaux.

Plus on monte, plus on se sent proches de cette civilisation perdue, cachée dans les rochers. Vue d’en haut on comprend pourquoi personne ne l’a découverte pendant quasiment deux millénaires : elle est admirablement bien dissimulée.

Vous croyez avoir tout vu? Hé bien non!

Lorsque le soleil commence à décliner, Petra devient encore plus majestueuse. On devient boulimique, on veut rentrer dans tous les temples, découvrir tous ses trésors.

Les tombes royales de Petra

On croise des gardiens de lieux magiques qui semblent venus d’un autre temps.

Le gardien de Petra

La magie de Petra? Vous avez l’impression que ce trésor est là juste pour vous. Pas de panneaux de signalisation, très peu d’indications, on entend les chiens sauvages aboyer au loin, les jeunes jordaniens qui appellent leurs ânes, on ne sait plus du tout à quelle époque on se trouve.

Les tombes royales

Nos bons plans

On dort où? Dans le Dream CAMP de WADI RUM!

On va jusqu’à WADI RUM!

On s’éloigne un peu de Petra, à 120 km de là, une heure 30 de route pour aller vivre une expérience inédite dans le désert de Wadi Rum. Habité depuis la préhistoire, ce désert est une merveille, le plus grand et le plus majestueux des déserts jordaniens.

On y va comment?

En 4×4 ! Les bédouins viennent vous chercher à l’entrée du désert où on laisse sa voiture. Apprêtez vous à vivre une expérience fantastique.

Découverte incroyable du paysage unique. Ici, le dieu soleil règne en maître mais à la tombée de la nuit les températures sont vite glaciales. Le désert fait 700 km2. On ne croise personne à perte de vue, en dehors de chameliers et de leurs bêtes qui traversent le désert d’un pas nonchalent. On profite du 4×4 pour monter en haut des dunes et laisser sa trace. On se croit seuls au monde!

le désert de Wadi Rum

 

Les chameliers de Wadi Rum

On tombe en extase devant les inscriptions des nabatéens gravés à même la roche au détour d’une dune. Le désert de Wadi Rum a toujours été un lieu de passage des caravanes de chameaux.  Un musée à ciel ouverte!

Au coucher du soleil on s’octroie une balade en chameau en amoureux. Lumière incroyable!

A la tombée de la nuit, on rejoint notre camp : Le Dream Camp.  On est accueillit par le prince du désert, maître des lieux qui nous sert une véritable blanquette jordanienne. On passe la soirée à boire du thé à la menthe et à découvrir la vie incroyable des bédouins, hors du temps, sous un ciel parsemé d’étoiles. On dort dans des tentes, au milieu du désert, et on aperçoit au loin les renards des désert qui s’approchent silencieusement des tentes. Hôtel 10 000 étoiles comme on dit ici, une de nos plus belles nuits.

 

Envie de plus de bons plans, de petits dessins, de vidéos de nos aventures? Likez notre page 48h chrono sur fb vous serez informés de toutes les nouveautés :   https://www.facebook.com/48h-chrono-viens-je-temm%C3%A8ne-1770558906493687/ et retrouvez nous sur Instagram @48hchrono . A bientôt !

 

0 comments on “48h chrono à PetraAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *