Aix en Provence, le charme, l’art et l’histoire

On l’appelle la Florence Provencale. Romantique, noble, érudite, ville d’architecture, de fontaines (il y en 23 en fonctionnements actuellement), ville d’Emile Zola et Paul Cezanne qui étaient copains de lycée, ville d’hôtels particuliers, ville d’art, on a décidé de faire nos bagages pour un tout petit voyage de 30 kilomètres. Et on a réalisé qu’on connaissait pas si bien notre belle voisine d’Aix en Provence, véritable petit joyau. C’est parti pour 48h de charme, de chouchoutage et d’histoire !

Aix c’est d’abord l’unité de couleur, ocre doré, l’argileuse pierre de Bibemus. C’est aussi 150 hôtels particuliers avec des façades chaque fois différentes en fonction des personnalités des propriétaires ! Le cours Mirabeau, construit au 17 ème siècle, anciennement cours des carosses, l’Hôtel de Caumont réfugié des résistants pendant la guerre ou encore le conservatoire de musique et de danse avec ses jardins à la française. Bref vous l’avez compris, Aix en Provence c’est 2000 d’histoire !

*On fait quoi ?

*Une petite visite guidée

Elles sont organisées par l’office de tourisme, avec un gros coup de cœur pour les visites coquines organisées le vendredi (Aix libertine) ou insolites du lundi. L’occasion de se plonger dans l’histoire de cette ville romaine fondée en 123 avant JC suite à un conflit entre massaliotes et saliens et de découvrir des tas de petits trésors cachés !

Montant de la visite 10 euros, on réserve sa place ici :

http://www.aixenprovencetourism.com/decouvrir/visites-guidees/

Hôtel de Caumont, ancien refuge de résistants pendant la guerre et aujourd’hui musée

Et de novembre à mars ne ratez pas l’expo Chagall du noir et blanc à la couleur , infos ici : https://www.caumont-centredart.com/fr/evenements

*On fait un tour sur un marché typique

le marché de la place Richelme

Il y en a plein à Aix mais le plus célèbre et le plus ancien, c’est celui de la place Richelme, il est là depuis des centaines d’années ! On va y déguster les fameux calissons d’aix et autre tapenade et anchoïade, un marché 100% provençal aux odeurs de lavande on valide !

*On va se faire chouchouter aux Thermes

C’est une institution à Aix ! La ville est réputée pour ses eaux thermales qui guérissent entre autre l’infertilité féminine. Les thermes sont construits autour de ceux qui existaient déjà à l’époque romaine et que l’on aperçoit toujours derrière une paroi de verre. Au programme soins, massages, hammam, sauna, jacuzzi, immense piscine extérieure et salon relaxant, le tout au cœur de la ville. On y perd complètement la notion du temps, un grand moment de bonheur !

Si vous réservez un soin, vous avez accès à toutes les autres salles, et vous y restez le temps que vous voulez !  A partir de 100 euros pour 4 soins d’hydrothérapie, pour les infos c’est par ici : https://www.thermes-sextius.com/

*On va visiter la fondation Vasarely

A 10 minutes en voiture du centre ville d’Aix en Provence, on est d’abord stupéfaits par l’immense bâtisse qui détonne au milieu du ciel aixois. Apprêtez-vous à en prendre les yeux ! La fondation Vasarely est à la hauteur de l’immense talent de cet artiste visionnaire, créateur de l’opart, l’art optique dans toute sa splendeur. Les immenses panneaux nous plongent carrément dans un univers parallèle au nôtre. Gros coup de cœur !

http://www.fondationvasarely.org/

*Sur les traces de Cézanne, génie incompris.

Rendez-vous dans les hauteur d’Aix en Provence pour aller visiter le véritable atelier de Cezanne où il a peint ses dernières oeuvres de 1902 à 1906. Tout a été laissé dans son jus, et on vient carrément rendre visite au maître dont le talent n’a été reconnu que des décennies après sa mort. On parle de lui comme le père de l’art moderne. Il grimpait sur son escabeau pour avoir une perspective des natures mortes avec différents point de vue, c’était complètement révolutionnaire à son époque. Il était tellement minutieux qu’il mettait 10 minutes pour une simple touche sur son tableau !

l’atelier de Cézanne

Admirez l’immense verrière qui permettait au peintre d’avoir dans son atelier une lumière 100% naturelle. Elle était parfois si forte, que Cezanne avait volontairement peint en gris les autres murs de l’atelier pour l’atténuer.

La verrière de Cézanne

Tous les matins, Cézanne partait avec 20 kilos de matériel sur son dos pour aller peindre la Sainte Victoire, en empruntant chaque jour le même chemin. Il ne s’en lassait jamais. Il l’a peint 83 fois. Il est mort en la peignant une derrière fois, sous la pluie, terrassé par une pneumonie.

*Le Camp des Milles

Pas beaucoup de mots pour décrire l’expérience qui vous attend ici. Le camp des Milles fut le seul camp d’internement français. 2000 juifs et prisonniers d’Hitler furent incarcérés ici avant d’être envoyés dans les camps d’extermination, ou renvoyés chez eux pour certains qui ont pu sortir de cet enfer.

L’endroit est dingue car il est resté intact, perdu dans la campagne aixoise, avec encore devant les grilles, les rails et les wagons qui emmenaient les prisonniers. On est aussi fascinés par l’immense travail de mémoire réalisé ici, les centaines de témoignages recueillis, la force des explications scientifiques pour comprendre pourquoi l’être humain en arrive à commettre des atrocités presque « malgré lui ».

On en ressort bouleversés forcément mais aussi informés, et plus fort. Ce mémorial est sans conteste une immense réussite.

Dans les recoins du camp, de la poussière de l’argile au rez de chaussée, aux dortoirs de chambres dont des femmes se sont jettées dans le vide à l’étage avec leurs bébés dans les bras, partout, des témoignages des vies passées à attendre dans ce camp. Le camp des Milles ets réputé pour son immense foisonnement intellectuel et pour les nombreuses œuvres qui ont été réalisées par des prisonniers. L’artistique plus fort que la guerre ! C’est réellement saisissant.

*Où prendre une petite douceur?

Chez Monsieur Chou bien sûr ! Des petits choux mignons et délicieux, salés ou sucrés, on en prend plein ou à l’unité pour déguster et goûter plein de nouvelles saveurs. Nous on a eu un coup de cœur pour la nouveauté crème de café, un régal ! http://www.monsieurchou.com/

*Où boire un coup ?

A la Belle Epoque ! L’établissement réputé du cours Mirabeau a fait peau neuve. Fini le bar d’after boîte et les lumières flashy, il s’est réconcilié avec la tradition bien française des brasseries chaleureuses. On valide !

La Belle époque sur le cours Mirabeau

*Où dîner?

C’est l’adresse dont tout le monde parle à Aix en Provence, l’arrivée des fils à maman. Un concept qui cartonne déjà dans de nombreuses villes françaises et on comprend pourquoi. Attention immersion complète dans le monde des années 80 !

Des fantômettes aux oui oui en passant par Goldorack, la déco va forcément vous embarquer dans un univers joyeusement coloré et vous rappeler plein de souvenirs si comme nous vous êtes des enfants des 80’s!

On y déguste des plats de notre enfance revisité, du cordon bleu maison au gorgonzola à l’oeuf cocotte en passant par la mousse au kinder, miam ! Un vrai régal !

On redoutait que ce soit cheap, c’est en fait parfaitement réussi, et vous prendrez sûrement beaucoup de plaisir comme Tristan à découvrir quel set de table vous a été réservé !

www.lesfilsamaman.com

*Un déjeuner healthy et gourmand

On fonce à La Tomate verte, rue des Tanneurs, dans les charmantes petites rues aixoises. C’est frais, c’est local, c’est bio, c’est bon et c’est très raisonnable : on s’en sort pour un déjeuner à 20 euros par personne !

La tomate verte

*Où dormir?

Un petit hôtel sympa à deux minutes à pied des Allées provençales (pour le shopping) et du cours mirabeau, L’hôtel Rotonde, très bien placé et bien tenu, une petite bulle de paix à des prix abordable : http://www.hotel-rotonde.com/

 

Et pour retrouvez toute l’actu du moment à Aix, les expos à ne pas rater c’est ici que ça se passe : http://www.aixenprovencetourism.com/agenda-des-evenements/evenements-automne-aix-en-provence/#!&aff=

 

0 comments on “Aix en Provence, le charme, l’art et l’histoireAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *