48h chrono pour aller vous baigner dans une île volcanique

Pourquoi je vais à Vulcano? Parce que c’est la plus dingue des îles éoliennes. Cette île italienne de 21 km2 est en fait un immense volcan avec une vue imprenable sur la Méditerranée. Il est considéré comme le plus dangereux volcan du monde ! Et pour cause : jusqu’en 1888, date a laquelle sa lave a littéralement ravagé l’île, il est entré quasi tout le temps en éruption. On est fasciné par ce géant endormi, par son cratère magnifique et à taille humaine mais aussi par la mer brûlante tout autour, par les incroyables bains de boue qui ont soigné mon dos bloqué (oui, oui!) par les colonnes de bulles naturelles qui servent de jacuzzi, et par le paysage unique. Vulcano, pourtant méconnue, c’est un immense coup de cœur ! On embarque dans sa valise les enfants qui seront aussi émerveillés que nous par ce voyage irréel.

vulcano

On y va comment?

Au départ de Marseille, on prend un vol direction Palerme en Sicile. Départs tous les vendredis et lundis à partir de 44 euros ! On réserve ici :  http://www.mp2.aeroport.fr/vol-direct-lowcost-Palerme-PMO-Italie.html

Palerme vue du ciel

Arrivés à Palerme, direction le port. Les ferrys vous proposent des navettes pour vous rendre aux îles éoliennes. Nous, nous sommes partis de Milazzo à deux heures en voiture de Palerme. Il y a une navette par jour pour Vulcano. Comptez environ 30 euros le  billet aller-retour pour une traversée d’une heure. On réserve directement sur le port ou ici : http://www.directferries.fr/milazzo_vulcano_ferry.htm

Milazzo

Après quelques minutes de traversée, le volcan se dessine. La Mer prend une couleur marine qui nous éblouit. On se sent tout petit à ce géant aux pieds dans l’eau. La température monte d’un  cran. Selon la mythologie, le dieu du feu Vulcano avait ses forges dessous!

On débarque au petit port de Vulcano aux couleurs très particulières. L’île semble toute jaune, sous l’effet du souffre. Ca commence à sentir l’oeuf pourri. Les bains de boue ne sont pas loin !

On va faire quoi?

*L’ascension du volcan

Première étape : on escalade le volcan. Environ une heure de montée sous le cagnard. Mais plus on grimpe, plus le paysage est dingue. On n’oublie pas sa bouteille d’eau et on pense à Maupassant qui lui aussi a escaladé Vulcano en 1885, à l’époque où il était bien plus actif. Sa chronique, en Sicile, a été publiée en 1886.

Le cratère de Vulcano

Il est là, sous nos pieds, le fameux cratère de Vulcano, celui considéré comme le plus dangereux du monde ! Des fumerolles, des cristaux jaunes, on se croit dans un film de science fiction. On domine toutes les îles éoliennes aux alentours, le paysage est à couper le souffle. Les enfants sont ravis de ramener des cristaux jaunes dans leurs sacs, on se croirait sur la planète de Superman. Attention cependant à la déception : les cristaux ne tiennet pas et s’effritent aussitôt !

*On va se baigner sur la plage de sable noire, eau à 30 degrés !

On est heureux de redescendre pour s’accorder une pause sur la plage de sable noire… et dans l’eau pas si fraîche ! Sa température est de 30 degrés, parfois même plus… On y croise des courants d’eau brûlant ! On va s’amuser autour des colonnes à grosses bulles qui remontent du ventre de la terre au milieu de la mer. C’est comme un jacuzzi géant naturel. Les enfants adorent. Bonheur intégral !

On est bluffés par la couleur cristalline de la mer. Attention aux colonnes de bulles, ça brûle !

Plage de Vulcano

*On va tester les fameux bain de boue juste à côté de la plage.

On emprunte les chemins en bois. Comptez 3 euros par personne, c’est gratuit pour les enfants car c’est fortement déconseillé de faire les bains avant 15 ans. Attention : ça brule vraiment les pieds ! L’astuce : on prend des tongues qu’on ne quitte pas même pour entrer dans les bains !

 

Les bains de boue de Vulcano

On s’enfonce avec délice dans les chaudes eaux boueuses. Attention de ne pas en mettre sur le visage, et surtout pas dans les yeux. Prenez vos précautions en retirant tous vos bijoux, nous tous nos bracelets ont noircis sous l’effet du souffre ! Prenez aussi un maillot de bain qui n’est pas votre préféré : vous allez sentir le souffre pendant quelque temps et lui finira sans doute à la poubelle !

bain de boue à Vulcano

La boue de Vulcano a des tonnes de vertus incroyables pour la peau et les douleurs tels que mal de dos. Croyez le ou non, ma sciatique qui me paralysait depuis le début du séjour avait disparu le soir même ! Magique !

Après le bain de boue, vulcano regorge encore de plein de possibilités : piscine naturelle accessible qu’en kayak, ou encore la vallée des montres (animaux sculptés naturellement dans la lave au moment de son éruption). On se promène sur l’île en vélo, en scooter ou en kayak. Je vous l’avais dit : cette île est magique !

On dort où?

On adore cette hacienda mi mexicaine-mi marocaine au-dessus de la plage de sable noir. Son nom : Rojas Bahja. 30 petits chambres charmantes à partir de 90 euros la nuit et idéalement placé. Vite, vite on réserve : http://rojas-bahja-vulcano.booked.net/

Rojas Bahja

 

0 comments on “48h chrono pour aller vous baigner dans une île volcaniqueAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *